Un nouveau départ à l'ère d'Internet (depuis 2010)

En juin 2006, le Conseil Fédéral inscrivit Euro-Climhist dans la liste des bases de données suisses d’importance internationale à maintenir à long terme. Cette décision a permis à plus long terme une refonte et l’expansion d’Euro-Climhist vers un système d’information basé sur le Web public. Christian Pfister ayant pris sa retraite, Christian Rohr lui succéda au Département d’histoire de l’environnement et du climat et repris la gestion d’Euro-Climhist. Le projet n’était plus soutenu que par le Centre Oeschger de l’Université de Berne et la Section d’Histoire sociale, économique et environnementale (WSU) de l‘Institut d'Histoire de l’Université de Berne, mais bénéficie depuis le 1er juillet 2010 du soutien du « Global Climate Observing System » (GCOS) Suisse et de l‘Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse. Cela nécessita le développement d’un nouveau système de catégorisation en procédant notamment à la réduction du nombre de codes, qui passa de 2400 à 300, sans perte de netteté dans les détails et en incorporant des codes complémentaires extensibles et illimités. Près de dix mille nouvelles données furent également ajoutées à la base de données. La 1ère version d’Euro-Climhist a été mise en ligne le 3 mai 2012 mais fut rapidement mise hors ligne pour des problèmes de jeunesse. Durant plus de deux ans l’aspect informatique du projet pâtit de postes qui restèrent vacants. En décembre 2014, Antoine Jover, ingénieur logiciel expérimenté, efficace et coopératif a réussi, en étroite collaboration avec Matthias Fries, à concrétiser le projet avec succès en le mettant au niveau des standards technologiques actuels.

 

Et après?

Euro-Climhist, pour la période postérieure à 1501, prend la forme de modules régionaux qui sont publiés par des groupes de recherche utilisant la méthodologie et les logiciels d’Euro-Climhist sous leur propre responsabilité, comme c’est le cas lors de la publication d’ouvrages ou d’articles. Les données correspondantes restent la propriété de leurs auteurs respectifs. Toutes les données enregistrées sont identifiées avec le sigle des contributeurs respectifs et peuvent être exclues des recherches selon leur souhait. Les gestionnaires d’Euro-Climhist sont mentionnés comme « éditeurs » pour leur assistance dans l’enregistrement, le traitement et l’intégration des données. Cela contribue ainsi à la normalisation des recherches tout en respectant la paternité et l’indépendance des groupes de recherche régionaux. Le module Suisse (version 2) est le premier de ces modules régionaux. 

Pour la période antérieure à 1501, les modules régionaux ne sont pas pertinents à cause du faible nombre d’informations disponibles. Pour cette période, un module « Moyen Âge » regroupant les données à l’échelle européenne est disponible. Son élaboration a débuté en décembre 2015.