Débuts au temps des cartes perforées (1977-1989)

L’histoire d’Euro-Climhist commence avec une bourse du Fonds national suisse de la recherche scientifique (1975-1977) qui permit à Christian Pfister de jeter les bases de sa future thèse d’habilitation sur l’histoire du climat de la Suisse. Cette enquête s’inspirait des travaux révolutionnaires d’Emmanuel Le Roy Ladurie, qui publia son Histoire du climat depuis l’an mil en 1967, ainsi que des recherches d’Hubert Horace Lamb, dont l’ouvrage Climate : Present, Past and Future fut publié en 1977. Le Roy Ladurie (né en 1929) est un historien passionné par l’histoire du climat alors que Lamb (1913-1997) était un climatologue passionné par l’histoire humaine. La thèse d’habilitation de Christian Pfister, Klimageschichte der Schweiz, fut publiée en 1984 : elle reposait sur 34 000 données issues de sources d’archives nombreuses et variées, qui lui permirent de reconstruire des indices de températures et de précipitations. À cette fin, un logiciel nommé SRTCLIM fut développé à la fin des années 1970 à partir du langage de programmation PL/1, qui nécessita la création de milliers de cartes perforées. À partir de 1985, la documentation de CLIMHIST-CH fut vendue aux bibliothèques et aux établissements de recherche sous la forme de microfiches et de listings imprimés, seules façons de diffuser les données à un coût raisonnable à l’époque de « l’Ancien Régime informatique ». Seuls les listings imprimés survécurent aux nombreux bouleversements que connut l’informatique durant les deux décennies qui suivirent, ce qui fut crucial pour la poursuite du projet.